En 2020 de l'année humaine, une espèce alienne nommée Varacya, originaire de Varax, a pris le contrôle de la Terre. En vingt ans, ils ont réussi à devenir les maîtres incontestés de la planète, massacrant les groupes rebelles et effaçant le passé des humains.

Nous sommes désormais en l'An 30 de l'ère Varacienne, la population humaine a été réduite à environ 350 millions, réunis en mégapoles à plusieurs endroits stratégiques de la planète, comme ici, à Reisak (anciennement Tokyo). Les livres et les monuments historiques, retraçant les accomplissements de l’espèce humaine ont tous été détruits, si on en croit le gouvernement. Il est dorénavant interdit pour les humains de parler de la période avant l’An 0 de l’ère Varacienne, sous peine de mort.
Top site
Liens Utiles
Le Deal du moment : -36%
Aspirateur balai sans fil Xiaomi Dreame V9
Voir le deal
166.49 €

 :: Reisak :: Quartier Nord :: Akasa Jivana :: Penthouse de Rykta Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Sweet dreams are made of animals - ft. Rykta & Light

Vega
Vega
Sweet dreams are made of animals - ft. Rykta & Light 427c228032d7fbdc41bc360d3d37358c8f4295bc
Réputation : 40
Messages : 79
Localisation : Penthouse de Rykta
Ven 20 Déc - 21:12
Vega
Sweet dreams are made of animals

Feat Rykta & Light




Animals are a blessing. Sweet present, sweet presence. Like a bird in cage, she needed a pure soul to save her.  Her heart was on fire and a shiny rain overcame. Not a purple one, a white one. An angel in her path.


Du haut du building, elle observe la ville au travers de ses grands cils noirs. Ses doigts jouent avec ses longues mèches pâles qui tombent en cascade sur sa poitrine. La vie se déroule à une échelle microscopique, presque insignifiante. A moins que ce ne soit elle qui soit insignifiante. Dans sa cage d’acier, Vega a toujours l’impression de tourner en rond dès lors qu’elle daigne sortir de ses carnets ou de ses toiles. Elle a besoin de plus, de quelque chose pour l’aider à échapper à sa condition. Elle ne devrait pas tant se plaindre, après tout elle a de la compagnie. Elle s’entend bien avec Light, et supporte Rykta un jour sur deux mais elle n’a pas de connexion particulière avec eux. Rien de transcendant, rien qui ne la fasse sourire jusqu’aux oreilles. Elle sait parfaitement de quoi elle a besoin. Les seuls êtres qu’elle supporte sont les animaux, du plus petit au plus gros. Depuis enfant, elle leur voue un amour inconditionnel. Parfois, elle les envie presque, même ceux en captivité, soumis à un maître. Cela fait plusieurs semaines qu’elle est obsédée par une seule pensée : elle veut un chien. Et pas n’importe lequel, elle veut une magnifique petite poule de poils blanche, un Samoyède. Un petit être pur, rien que pour elle. Les recherches ont été faites, elle sait tout et est prête à tout assumer, ou presque. Rykta risque de tiquer sur les promenades extérieures du chien. Une moue déforme son visage à la vision de Rykta l’accompagnant à chaque sortie. Au fond d’elle, elle semble espérer que le chien lui apprenne à accepter le manque de liberté et les ordres. S’ils sont deux à être enfermés en cage, peut-être que la cage paraîtra moins étouffante.

Elle n’a jamais réellement évoqué l’idée d’avoir un animal à qui que ce soit, contrairement à Light qui a déjà tâté le terrain auprès de leur maître, qui a toujours en bloc. Mais aujourd’hui est un jour différent. Les yeux toujours rivés sur l’extérieur, Vega se sent prête à passer à l’action. C’est aujourd’hui ou jamais, il faut qu’elle obtienne l’accord de Rykta. Et elle l’obtiendra, elle ne lâchera rien tant qu’elle ne l’aura pas. S’il faut qu’elle suive Rykta partout, en lui répétant sans cesse qu’elle veut un chien, elle le fera. Au pire il la punira, au mieux la boule de poils sera là. Le courage dans les deux mains, elle quitte sa chambre d’un pas déterminé. Elle traverse le salon du penthouse à toute allure en direction du bureau de son maître. Au détour d’un couloir, elle tombe nez à nez avec Light qui la regarde d’un air suspicieux. Elle le détaille brièvement du regard, ses pupilles glissant sur les traits fins de son visage. Tiens, il n’a pas la même couleur de cheveux que la semaine dernière. Son air impassible la quitte et elle l’observe, l’iris brillante. « Je vais demander à Rykta un chien. Je sais que tu veux un animal aussi, un chat je crois. Viens avec moi, il ne résistera pas face à nous deux. » Prise d’une soudaine confiance en elle, Vega lui fait un clin d’œil accompagné d’un demi-sourire. Elle reprend son chemin, sa main incitant son colocataire à la suivre. Il ne s’exécute pas de suite alors Vega trace sa route jusqu’à la porte du bureau de Rykta. Ses mains frêles viennent lisser les pans de sa petite robe noire. Toc toc. Ses phalanges cognent deux fois contre le bois de la porte avant de débouler à l’intérieur de la pièce. Elle ne se fera jamais à la grandeur de cette pièce. Le dos bien droit, la jeune femme menue se poste devant le bureau de son maître qui lève lentement le regard vers elle. Les yeux jaunes se toisent entre eux. Elle plaque ses mains sur le bureau imposant, se penchant vers Rykta. « Je veux un chien, un mâle. Un Samoyède. C’est beau, pas trop grand ni trop petit. Ils sont gentils, intelligents et affectueux. On peut en adopter un, s’il te plaît ? Et un chat aussi, pour Light.» Le Varacya à la peau violette observe ses deux bienheureux, Light étant apparu derrière Vega alors qu’elle exposait ses envies. Son air dubitatif reste bloqué au fond de la gorge de Vega, elle aurait peut-être dû y aller plus doucement. Elle change pour une tactique plus subtile. Le regard doux et les cils qui papillonnent, elle devient toute penaude. « S’il te plaît Rykta… Je suis sûre que tu vas l’adorer ! Il s’entendra parfaitement avec le chat de Light. » Intérieurement, elle prie pour qu’il n’y ait pas besoin de beaucoup plus pour le faire craquer, mais elle sait qu’elle va devoir se battre.

CODAGE PAR AMATIS, AVATAR PAR TOFUVI
Revenir en haut Aller en bas
Light
Light
Sweet dreams are made of animals - ft. Rykta & Light Rhx6
Réputation : 55
Messages : 56
Localisation : Chez Rykta
Dim 22 Déc - 14:29
Light



Sweet dreams are made of animals

Ft. Vega & Rykta Rav'An

Light était dans sa chambre, comme à chaque fois qu’il rentrait chez lui après ses concerts. Bien sûr il passait un peu de temps avec Vega, enfin de temps en temps, mais elle était plutôt du genre à aimer la tranquillité et surtout une toute autre présence que la présence humaine. Et concernant Rykta, il préférait ne pas en parler.
Il était donc une nouvelle fois dans sa chambre patientant le temps que sa coloration finisse de faire effet. Une nouvelle fois il devait changer de couleur de cheveux, Rykta répétait souvent que s’il voulait garder l’attention sur lui, une idol devait souvent se renouveler, aussi bien musicalement que physiquement. Il regardait par sa fenêtre observant le temps qui était suffisamment agréable pour sortir et surtout s’occuper de son petit jardin et à cette idée il se mit à sourire un peu. C’était un peu son seul moyen de se changer les idées au final, mais il lui fallait attendre encore une fois.

Son réveil se mit à sonner, il était l’heure de se rincer les cheveux. ENFIN ! Il pourrait ainsi pouvoir s’occuper de son jardin perché tout en haut du bulding de Rykta sur la terrasse. Mais en premier lieu la douche, qu’est-ce qu’il aurait aimé avoir sa propre salle de bain, mais à la place il devait traverser tout l’appartement.
Après quelques minutes sous la douche, après s’être bien lavé les cheveux et surtout séché, ils arboraient une couleur rose pâle, si pâle qu’on pourrait les croire blanc. Se redirigeant vers son doux foyer qu’était sa chambre, il retraverse le salon croisant au passage Vega qui avait l’air déterminé et qui ne se cacha pas de lui dévoiler ses projets.

« Un chien ? »

Light la regardait alors se diriger, confiante vers le bureau de Rykta, et comprenait facilement l’envie de Vega, après tout cela faisait plusieurs années qu’il demandait à son maitre un chaton. Il les trouvait apaisant, et leurs ronronnements étaient si agréables. Son envie était encore plus présente depuis le départ d’Orion.
Le jeune homme ne se laissa pas prié pour suivre la jeune femme qui lui servait en quelque sorte de sœur et entra après elle dans le bureau de Rykta.

« Si tu acceptes pour elle, tu n’as aucune raison de refuser mon chat. En plus comparer à un chien, un chat est beaucoup plus propre et demande moins d’entretien, donc ce serait injuste d’accepter qu’une seul de nos désirs ! »

Light se met alors à rire un peu.

« Et puis réfléchis, en les prenant ensemble il n’y aura pas de problème d’adaptation entre eux vu qu’ils auront un compagnon »


© Jawilsia sur Never Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Rykta Xav'an
Rykta Xav'an
Sweet dreams are made of animals - ft. Rykta & Light Tumblr_pn1dndeIny1x5n5hbo4_640
Réputation : 60
Messages : 90
Dim 22 Déc - 19:54
Rykta Xav'an

sweet dreams are made of ???

Le calme est omniprésent dans le bureau de Rykta. Certains diront même que c’est beaucoup trop calme. Ou le calme avant la tempête. Étant donné les évènements qui vont suivre, c’est très nettement la deuxième option. Une journée chez Rykta sans la moindre explosion n’existe pas. Ou tout du moins, c’était le cas quand Orion vivait ici.

Rykta réfléchit, puis laisse ses pensées divaguer. Beaucoup de choses taraudent son esprit depuis ses derniers jours. Trop, même. Et il ne sait pas comment les régler. Pas encore. Il n’aime pas ça. Il aurait préféré que la réponse lui apparaisse dans un flash d’ingéniosité, malheureusement, ce n’est pas comme ça que se font.

Une pensée ridicule lui vient alors à l’esprit. Il se demande si on pouvait accroître l’ingéniosité, créer une ultra-intelligence grâce aux modifications réservées aux humains. Peut-être bien. La science varacienne n’a pas vraiment de limite. Cependant, cela ferait de lui quelqu’un semblable aux Nakhos et il est fort probable que le chef Bortarl le ferait abattre pour cet affront. L’autre solution serait de créer un vrai Nakho mais il n’est pas stupide au point de donner une ultra-intelligence à un humain. La probabilité pour que ce-dernier se révolte serait clairement élevée. Alors non, il ne peut malheureusement pas résoudre ses problèmes à l’aide de la science. Dommage...

Rykta aurait pu réfléchir toute la soirée à ses petits problèmes s’il n’avait pas entendu un toquement contre sa porte. Coupé dans le fil de ses pensées, il a simplement le temps de se redresser sur son siège de bureau avant que la porte s’ouvre sur une tête familière, suivit quelques instants plus tard par une tête toute aussi familière. Il détaille les nouveaux venus avec curiosité, lâchant au passage un “oh mais quelle surprise” moqueur, bien qu’il soit honnêtement surpris de les voir ici tous les deux. Il redoute même presque la raison qui les a poussés à pointer leur nez.

Et peut-être qu’il fait bien. Vega ne passe pas par quatre chemins. Elle lui explique directement la raison. C’est sans doute ce qu’il apprécie le plus chez elle: sa franchise brute. Pendant qu’ils expliquent chacun à leur tour ce qu’ils veulent, Rykta les observe, les coudes posés sur le bureau et ses mains soutenant sa tête. Il attend patiemment qu’ils terminent avec leur requête, puis…

“Eh bien… Je vais prendre tout ça en note alors.” Lentement, il sort un crayon et une feuille de papier. “Donc… Si j’ai tout bien compris…” Il se met à écrire ce qu’il dit tandis qu’un sourire se dessine sur le coin de ses lèvres. “Pour Vega, un samoyède mâle parce que c’est beau, pas trop grand ni trop petit, gentil, intelligent, affectueux. Et pour Light, un chat parce que sinon, c’est injuste.” Il pose son crayon et relit attentivement ce qu’y est inscrit sur la feuille. “Intéressant. Très intéressant”. Il lève ses yeux, posant son regard sur ses deux bienheureux. Un silence pesant s’installe peu à peu, puis il finit par se lever de son siège. Prenant la feuille dans ses mains, il l’enroule doucement tout en contournant son bureau et se rapprochant d’eux. Il s’arrête en face de Vega, puis lui donne un coup sur la tête à l’aide du rouleau de papier. “Puis-je savoir ce qui vous pousse à penser que vous méritez d’avoir des animaux ? La célébrité vous aurait-elle déjà montée à la tête ?”

@vega & light | ptdr vous aurez pas d'animaux
☁
Revenir en haut Aller en bas
Vega
Vega
Sweet dreams are made of animals - ft. Rykta & Light 427c228032d7fbdc41bc360d3d37358c8f4295bc
Réputation : 40
Messages : 79
Localisation : Penthouse de Rykta
Lun 23 Déc - 11:59
Vega
Sweet dreams are made of animals

Feat Rykta & Light




Animals are a blessing. Sweet present, sweet presence. Like a bird in cage, she needed a pure soul to save her.  Her heart was on fire and a shiny rain overcame. Not a purple one, a white one. An angel in her path.


Les yeux de Vega jonglent entre l’air penseur de son maître, et l’air déterminé et complice de Light. Elle affiche même un demi-sourire de satisfaction en le voyant appuyé leur envie commune. Pendant quelques instants, elle hésite même à changer d’avis pour réclamer elle aussi un chat. Ses idées rebroussent chemin à l’idée de l’indépendance du chat. Elle a besoin d’un partenaire de prison à poils, pas d’un vagabond qui vit comme il veut tout en la narguant avec sa liberté. Et si mon animal totem c’était un chat ? Je ne vais pas m’entendre Shiroishi dans ce cas. Quoique. Perdue dans ses pensées, Vega songe déjà à son petit samoyède chéri, à qui elle a déjà trouvé un petit nom : Shiroishi. Aussi doux et digne que le nuage blanc qu’il est. Elle sent déjà son pelage lui caresser le derme au cours de câlins interminables. De retour à la réalité, ses pupilles fixent la feuille que Rykta est en train de noircir de leurs requêtes. En le voyant écrire, une remarque cinglante sur les Varacyas et leur faible mémoire, est à deux doigts de traverser la barrière buccale formée par ses lèvres. Hors de question de se saboter elle-même en ne sachant pas retenir ses pulsions sarcastiques. Une grande inspiration et les pensées sont déjà loin. Heureusement que Vega n’est pas dotée d’un sang chaud, elle serait déjà morte plus d’une fois.

Ses yeux retrouvent ceux de Rykta lorsqu’il se met à les observer avec Light. Vega jette d’ailleurs un coup d’œil à son complice. Un regard à la fois inquiet et confiant. Elle a envie de croire en la bonté de Rykta et à son approbation, bien qu’elle soit intimement persuadée qu’il va les envoyer bouler. Le silence qui s’étend dans le bureau n’est pas réellement bon signe, elle le sent. Son cerveau se met à cogiter vigoureusement pour trouver des arguments dignes des plus grandes plaidoiries. Son maître vient se poster devant elle, la dépassant d’une bonne tête et demie.  Quel rêve se serait de mesurer deux mètres de haut rien que pour ne pas être en position d’infériorité face à lui. Le bout de papier noirci précédemment vient s’écraser sans douleur sur son front, lui tirant un sursaut de surprise. Ses sourcils se froncent, venant former sa ride du lion entre les yeux alors que ses bras viennent se croiser sur sa poitrine. Si l’attaque à la feuille de papier l’a surprise, la réponse était prévisible, hélas. Ses sourcils se détendent légèrement, ses yeux se teintent même d'une pointe de déception après le refus apparent. « Et pourquoi on n’en mériterait pas ? Après tout, nous sommes plutôt sages. Quand bien même il nous arrive de nous disperser, des animaux nous canaliseraient. En parlant de célébrité, les animaux ça attendrit le public donc il nous aimerait encore plus, soit dit en passant. Ça donne une excellente image. » Vega est prête à se raccrocher à toutes les branches pour qu’ils obtiennent ce qu’ils veulent. Même s’il n’accepte pas à l’instant T, ils l’auront à l’usure surtout si elle aussi se met à le seriner avec son histoire de chien. Puisqu’elle n’espère pas devoir en arriver à ce point, elle préfère tout tenter dès maintenant. « Ce n’est pas une petite demande, certes, mais les animaux sont incroyablement bénéfiques. Et puis vu la taille du penthouse, ils ne seront pas si contraignants. Les chats font leur vie, tu n’auras pas à t'en occuper. Pour ma part, je te l’accorde, il faudra sortir le chien, mais vois le bon côté des choses : ça nous fera passer du temps ensemble, encore plus que maintenant puisque je serais contrainte à sortir de ma bulle. » Après toutes ses années, elle a cerné son maître et sait qu’il aime être proche d’eux. Ses intrusions intempestives dans leur vie privée en sont une preuve. Elle adresse un sourire presque suppliant à Rykta, espérant le prendre par les sentiments avec les paroles mais aussi les expressions faciales. Ses yeux se braquent sur Light pour l’intimer mentalement d’appuyer ses propos, en espérant qu’il valide son argument même si elle sait qu'elle a probablement frappé fort.

CODAGE PAR AMATIS, AVATAR PAR TOFUVI
Revenir en haut Aller en bas
Light
Light
Sweet dreams are made of animals - ft. Rykta & Light Rhx6
Réputation : 55
Messages : 56
Localisation : Chez Rykta
Dim 29 Déc - 23:00
Light



Sweet dreams are made of animals

Ft. Vega & Rykta Rav'An

Le regardant noté toutes leurs demandes sur un morceau de papier, Light se disait que c’était beaucoup trop facile, que Rykta n’était pas du genre à dire oui aussi facilement, que leur maitre devait surement avoir une idée derrière la tête s’il venait à accepter de cette manière. Le jeune homme était adossé à la porte, bras croisé attendant le moment où Rykta allait enfin dévoiler son plan. En attendant que Rykta termine son petit monologue à lui-même, Light se remémorait le nombre de fois où plus jeune il avait demandé des choses, aussi bien pour lui que pour Orion et Vega, mais qu’à chaque fois le résultat fut le même, rien, ou alors il fallait que Light fasse quelque chose en échange.
Déjà rien que le fait d’avoir demandé un chat, en comptant ce jour, cela faisait dix fois qu’il était venu dans ce même bureau pour réclamer la même chose. Et à chaque fois, bien que la m’étonnes changeait, le résultat était un petit Light déçu.

Alors il attendait le moment où le visage plein d’espoirs de Vega allait changer en celui de la déception. Il savait très bien qu’elle ne se faisait pas beaucoup plus d’illusions sur l’issue de la demande, après tout elle aussi avait déjà eu l’occasion de demander des choses à Rykta depuis le temps.
Puis vint le moment où la feuille de papier rouler par les soins de Rykta rencontra le crâne de Vega, et que les phrases tant attendu par Light finirent par sortir de la bouge de Rykta. Alors qu’il s’apprêtait à rétorquer, Vega s’en chargea pour lui.

« C’est tout ce que tu trouves à nous dire pour refuser notre demande ? Je vois que tu es à court d’excuses Rykta, je te connaissais plus créatif que ça.»

Se dégageant de sa porte et décroisant ses bras, le jeune homme aux cheveux rose pâle se rapprocha de son « bienfaiteur » pour récupérer le morceau de papier et lui redonner la forme plate qu’il avait à l’origine. Avant de le montrer à Rykta, face écrite devant lui.

« Je pense que Vega et moi nous les méritons. Ce n’est en aucun cas une histoire de célébrité, mais une histoire de confiance. Tu nous laisses déjà seul ici lorsque tu pars faire tes affaires, et tout c’est toujours bien passé, accepter de nous confier des animaux serait une récompense pour tout le travail qu’on a pu accomplir jusqu’ici. Et on te serait reconnaissant.»

Light s’interposa entre Vega et le Varacya, juste devant Rykta, sur la chaise croisant ses bras, le défiant comme à son habitude, bien qu’il ne le faisait pas volontairement.

© Jawilsia sur Never Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Rykta Xav'an
Rykta Xav'an
Sweet dreams are made of animals - ft. Rykta & Light Tumblr_pn1dndeIny1x5n5hbo4_640
Réputation : 60
Messages : 90
Lun 6 Jan - 18:17
Rykta Xav'an

sweet dreams are made of ???

Il faut le reconnaître, Vega est douée avec les mots, et encore plus quand elle sait ce qu’elle veut. Ses arguments ont du sens et donnent même une bonne raison pour accepter d’avoir des animaux dans le penthouse. Rykta s’imagine même déjà quelque part dans le quartier sud, promenant le chien en compagnie de Vega. Le concept lui plaît. Et pour parfaire le tout, l’expression suppliante de Vega lui arrache un sourire sincère - ou du moins, ce qui ressemble à de la sincérité chez lui. Face à cette situation, il est à deux doigts de capituler, de dire: bon ok, j’accepte les animaux. Puis Light intervient.

Ça commence avec une remarque moqueuse. Une façon d’agir qu’il a très clairement adopté via le comportement de Rykta. Light ne cherche plus à attendrir Rykta. Il ne veut plus se faire marcher sur les pieds et pense, clairement à tort, qu’il peut défier Rykta sans conséquences. Alors qu’il prend le papier des mains de Rykta et se lance dans une tirade sur le principe de confiance, le sourire de Rykta se fait plus moqueur, cachant une certaine envie d’éclater de rire. (Oooh… Light…) Pense-t-il. (Mais que vais-je faire de toi).

Prenant un air un peu plus sérieux, il se tourne premièrement vers Vega. “Vega, je pense que tu peux remercier Light car il vient de me rappeler quelque chose de très important.” Son regard se posant sur Light, il se baisse légèrement pour lui caresser la joue. “Le regard attendrissant de Vega a failli m’avoir, mais heureusement que tu es là. Qu’est-ce que je ferais sans toi, n’est-ce pas ?” Son sourire se fait alors terriblement hypocrite et sa main, qui était toujours contre la joue de Light, empoigne violemment le visage du jeune homme. “Je peux savoir depuis quand les bienheureux doivent recevoir quelques choses pour leur bonne conduite ? Être au service d’un Varacya est déjà une récompense en soi. Ou dois-je vous rappeler ce que c’est de vivre sans varacya ? De vivre sans protection contre tous ces humains qui ne s’épanouissent que dans la violence ? Vous devriez déjà m’être reconnaissant pour vous avoir tirer de cet enfer. Quand à votre travail, il est là pour payer votre dette envers moi, et non le contraire.” Il relâche enfin Light et se relève, s’appuyant légèrement contre son bureau. “En d’autres termes, je ne vous dois rien. Absolument rien.”

@vega & light | ptdr vous aurez pas d'animaux
☁
Revenir en haut Aller en bas
Vega
Vega
Sweet dreams are made of animals - ft. Rykta & Light 427c228032d7fbdc41bc360d3d37358c8f4295bc
Réputation : 40
Messages : 79
Localisation : Penthouse de Rykta
Lun 6 Jan - 21:24
Vega
Sweet dreams are made of animals

Feat Rykta & Light




Animals are a blessing. Sweet present, sweet presence. Like a bird in cage, she needed a pure soul to save her.  Her heart was on fire and a shiny rain overcame. Not a purple one, a white one. An angel in her path.


La situation n'est pour l’instant pas critique, Vega a confiance en son argument de choix tout comme elle fait confiance à son partenaire, son frère de cœur et de calvaire. Ils ne se sont pas concertés avant pour établir une ligne directrice à leur requête et les arguments qui vont avec, alors elle espère sincèrement qu’il a compris sur quel pied elle voulait danser avec Rykta. Leur maître n’est pas réputé pour être sentimental mis à part avec lui-même, pourtant Vega sait que quelque part au fond de sa poitrine d’alien se cache un cœur, un cœur qui les aime peut-être, à la manière d’un protecteur. C’est cela qu’elle cherche à éveiller. Elle réussit presque. A mesure qu’elle débite son argument fatal, elle devine au fond de la prunelle de son maître qu’elle a visé juste et qu’il est sur le point de s’écrouler, perdant. Le visage de Vega reste figé dans son expression suppliante même si ses lèvres meurent d’envie de s’étirer en un sourire pour jubiler. La voix de Light la coupe dans sa victoire, et la coupe même violemment. La petite remarque sarcastique et provocatrice n’est pas de mise dans une telle situation, Vega se mord la joue pour contenir sa propre remarque cinglante sur Light et sa mauvaise tactique. Son esprit vif s’active pour trouver une façon de contourner la moquerie de Light, sa réflexion est une nouvelle fois coupée nette. Light s’avance vers Rykta, la provocation toujours ancrée en lui. Merde Light, tu vas nous foutre dans la merde, arrête-toi ! Une tempête menace de se déchaîner à l’intérieur de Vega et pourtant elle reste immobile, les iris jaunes en direction de Light, priant pour qu’il sache s’arrêter au bon moment. La grimace est inévitable lorsqu’il se met à parler de récompense. Les souvenirs du Guide du parfait bienheureux traînent toujours dans un coin de mémoire, ce guide qui force les plus jeunes à vouer un culte presque divin aux Varacyas. Ce guide qui fait comprendre à chaque esclave que sa seule récompense sera le fait d’être en vie et entretenu par un Varacya. Aucune autre récompense n’est possible.

Le regard confiant de Vega devient inquiet puis se pose sur le visage du Maître. Le soupçon d’abandon de sa part a disparu, Light a fait une erreur et Rykta ne va pas s’empêcher d’enfoncer le couteau dans la plaie en le disant à haute voix. Le regard féminin assassin s’aiguise de poignards et se jette sur son frère. Elle est en colère, elle qui était si près du but, elle vient de tout perdre en une fraction de seconde à cause de mots irréfléchis. En réalité, elle ne parvient pas à détester Light, c’est un peu de sa faute à elle si elle ne lui a pas expliqué sa stratégie et s’il part autant en freestyle. Lorsque le Varacya empoigne le visage de son ami, elle fronce les sourcils. Il ne les a jamais réellement maltraités, mais elle craint toujours ce genre de moments, du moins lorsqu’ils arrivent aux autres. Elle craint que Light ne soit blessé par sa faute, à cause de sa quête stupide. Au final, c’est elle qui se retrouve blessée. Les mots de Rykta se fracassent contre son cœur et le brise un peu plus qu’il ne l’était déjà en lui rappelant qu’en réalité ils ne sont rien. Ses ongles s’enfoncent dans sa paume à mesure que ses poings se serrent. Vega a envie d’exploser, de lui balancer que sa foutue propagande n’est basée que sur des mensonges. Elle ne connaît rien du passé terrestre, l’histoire ne semble débuter qu’à l’arrivée des sauveurs varacyens, et pourtant ces sauveurs ne semblent pas si innocents que ça. La seule récompense est d’être en vie et protégée par les Varacyas, Vega l’avait prédit. Le menton se baisse et le regard lorgne le sol. Elle n’est pas tant blessée par la propagande incessante de son Maître, elle est blessée parce qu’elle apparaît comme un être dénué de sens, sans but à part payer sa dette envers les Varacyas, envers Rykta. Comme si elle ne comptait pas et que sa vie était insignifiante.

Light étant toujours assis et Rykta contre son bureau presque victorieux, Vega se plante entre les deux, lançant un bref regard impassible à Light avant de plonger ses iris acérées dans celles de Rykta. Il l’a blessée et elle veut qu’il le voit, que ça lui chatouille le cœur ou non. « Je te serais toujours reconnaissante pour ce que tu as fait ce jour-là Rykta. Éternellement. Me recueillir, m’offrir une vie. Jamais cela n'aurait été possible sans toi. Je vouerai ma vie à payer cette dette, comme tu le dis si bien. Après tout je suis une esclave, je suis née pour ça. » Le visage de la jeune femme était fermé et froid, imperméable de toutes émotions à l’exception de la déception et de la peine. Elle pensait compter plus que cela pour son maître, mais au final elle n’est que ce que sa race l’oblige à être : une esclave, ni plus, ni moins. « Je ne suis qu’une esclave pour toi, n’est-ce pas ? Je pensais que tu m’aimais, ou du moins que tu me considérais plus que comme un objet à utiliser et à afficher. Mais en réalité non. » Vega ne sait même pas où ses mots vont la conduire. Elle qui a passé toute sa vie à se forger une carapace, ce Varacya venait de la fissurer. Elle comprend qu’elle éprouve réellement de l’affection pour Rykta, peu importe à quel point elle pouvait détester les Varacyas, et même les humains. Elle s’était prise d’affection pour l’âme derrière la chaire, sa réaction le lui prouvait. « Nous offrir un chien ou un chat, c’est plus qu’une question de mérite ou de récompense. C'est à la fois lié et pourtant si différent. Je ne pourrais pas parler au nom de Light, mais pour ma part, il s’agit d’obtenir une marque d’affection de ta part. Un cadeau en quelque sorte, pour montrer que tu m’estimes un minimum, pas en tant qu’humaine mais en tant qu’âme. L’enfer duquel tu nous as tiré n’est rien en comparaison d’une vie dénuée d’amour. » Les prunelles de Vega se sont étonnamment teintées d’une couche luisante de liquide salin. Elle soutient quelques instants le regard de son maître, s’assurant qu’il s’imprime de toute la souffrance qu’il avait créé en elle à cet instant. Le silence se met alors à planer dans la pièce, les trois protagonistes muets. Vega finit par faire volte-face pour se diriger vers la fenêtre, le regard perdu et le corps las. Elle lance des dernières paroles, d'une voix faible, alors que tous ses espoirs s'envolent définitivement, emportant avec eux la flamme de joie qui avait brièvement envahi et animé Vega. « Je pensais compter autant que tu comptes pour moi. Je pensais que tu m'aimais comme je peux t'aimer. Du moins assez pour que tu m'offres le plaisir d'obtenir quelque chose que je souhaite. J'aurais au moins appris que l'affection n'est pas toujours réciproque. »


CODAGE PAR AMATIS, AVATAR PAR TOFUVI
Revenir en haut Aller en bas
Light
Light
Sweet dreams are made of animals - ft. Rykta & Light Rhx6
Réputation : 55
Messages : 56
Localisation : Chez Rykta
Mer 8 Jan - 11:08
Light



Sweet dreams are made of animals

Ft. Vega & Rykta Rav'An

la réaction de Rykta était attendue par Light, enfin, en parti, il ne s'attendait pas à ce que son maitre accepte sans broncher sa remarque bien qu'involontaire et qu'il le félicite pour ce qu'il venait de dire. Mais il ne s'attendait pas à ce que le Varacya lui saisisse le visage comme il l'avait fait et surtout qu'il ne les rabaisse comme de vulgaire animaux, quoique, même les animaux auraient surement été bien mieux traité que ce qu'il était en train de ce passer.
Le jeune homme aurait pu essayer de se défendre, de se débattre du moins, de saisir la main de Rykta qui le tenait en exerçant une pression sur son visage qui mine de rien permettait à Rykta de gagner beaucoup d'argent, mais il le laissa faire comme si au fond, le voir se débattre ne ferai que trop plaisir à son maitre et ce n'est pas ce dont Light avait envie. Il se contenta uniquement de le fixer, et de patienter le temps qu'il faudrait pour qu'il le lâche enfin si il avait décidé de le lâcher un jour. Ce n'était en aucun cas de la défiance, mais cela pouvait être comparé à la réaction d'un chaton lorsqu'on l'attrape par la nuque, il se laisse faire sans broncher.

Lorsque Rykta le lacha enfin, l'une des premières réactions de Light, mis à part le fait de toucher par réflexe son visage et de faire de petits cercles avec son coup pour détendre sa nuque, était de regarder Vega. Il savait très bien ce qu'elle pouvait penser, et croiser son regard n'aida pas. Il avait depuis toutes ces années fait de son mieux pour aider et protéger sa "fratrie" n'hésitant pas, parfois, à prendre les punitions a leurs place lorsqu'ils étaient plus jeune. Mais la il avait le sentiment d'avoir faillit dans son rôle de grand frère en éloignant Vega de l'un de ses plus grand souhait depuis longtemps, et baissa la tête instinctivement.
Mais la jeune femme n'avait pas totalement perdu espoir et "attaqua" à nouveau Rykta sur le côté sentimental cette fois. Light écouta la discussion, après tout il n'avait pas le choix, il est vrai qu'il aurait pu quitter la pièce, mais il ne le voulait pas, il voulait rester auprès de Vega. Il avait déjà agacé Rykta et ne voulait pas que son maitre pose la main sur Vega si les choses dégéneraient à nouveau.

Puis vint le moment que Light redoutait, les larmes de Vega. Si il ne supportait pas une chose, c'était de voir sa fratrie pleurer, il se sentait démunie, mais surtout, il se sentait coupable, à chaque fois, même lorsqu'il n'y était pour rien. Comme lorsque, plus petite, Vega était tombée et c'était fait mal au genoux et c'était mise à pleurer, il avait accouru vers elle et l'avait prise dans ses bras pour la réconforter en s'excusant.
Mais cette fois-ci l'ambiance et la scène était différente, et Light y était pour beaucoup dans la réaction de Vega. La voyant ainsi, l'idol se leva pour aller vers elle et la serrer doucement dans ses bras. « Pardon Vega .... tout est de ma faute.»

Il embrassa le front de la jeune fille, un reflexe de grand frère dirons-nous, puis vint s'agenouiller devant Rykta et se "prosterne" devant lui. « Rykta, s'il te plait ne puni pas Vega pour une faute que j'ai commise. J'en prendrai l'entière responsabilité, c'est moi qui ai franchi la ligne à ne pas franchir...» Il se prosterne d'avantage. « Je t'en supplie ...»

Le garçon n'était pas du genre à feindre ce genre de sentiments, d'ailleurs il était bien trop honnête, parfois beaucoup trop même. La preuve, regardez dans quelle situation il se trouve.

© Jawilsia sur Never Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Rykta Xav'an
Rykta Xav'an
Sweet dreams are made of animals - ft. Rykta & Light Tumblr_pn1dndeIny1x5n5hbo4_640
Réputation : 60
Messages : 90
Mer 8 Jan - 18:19
Rykta Xav'an

sweet dreams are made of ???

Il n’aurait jamais pu prévoir les événements qui ont suivi sa remontrance. Et c’est exactement cela qui est exaltant avec les humains. Même s’il apprenait leur comportement par coeur, il continuerait toujours d’être surpris par eux. Par exemple, cela fait bien des années qu’il connaît Vega mais jamais elle s’est comporté comme elle venait de le faire. Jamais elle ne lui a dit les choses qu’elle venait de lui dire. C’est un peu triste quand on y réfléchit; qu’il faut en arriver là pour entendre de tels mots. Mais si c’est le prix à payer. Rykta ne se privera jamais de les malmener si le résultat est d’entendre Vega lui dire qu’elle l’aime.

Mais ce genre d’amour est-il suffisant pour Rykta ? En soit, il n’a pas de preuves concernant la véracité de ses propos. Il peut seulement croire ce qu’elle lui dit. Et très clairement, pour quelqu’un comme Rykta, c’est impossible. Quand on est roi de la manipulation, on ne peut que s’attendre à ce que les autres soient aussi malhonnête que soi-même. Un cercle vicieux dont il est bien compliqué d’en sortir.

Cependant, Rykta est touché par les mots de Vega, encore une fois, elle sait ce qu’il faut dire. Dans d’autres circonstances, il lui aurait dit qu’il est fier d’elle et de son éloquence, mais ce n’est ni le moment ni le lieu pour le faire. Il se contente donc simplement de savourer ces douces paroles, les ancrant bien profondément dans son esprit. Nul doute qu’il saura les ressortir au moment opportun.

Cela dit, la personne qui remporte la palme d’imprédictibilité est Light. Après tout, il est toujours plein de surprises. Peut-être qu’il deviendrait moins imprévisible si Rykta se mettait à imaginer tout et n’importe quoi de sa part ? À moins que ça devienne encore plus confus ? Et puis, aurait-il vraiment pu imaginer qu’un jour Light se prosternerait devant lui en le suppliant ? Probablement pas. De façon ironique, peut-être, mais pas de cette manière. Cela dit, Light ferait vraiment tout et n’importe quoi pour protéger sa famille. Le problème, c’est que Rykta n’a parfois pas l’impression qu’il fasse parti de cette famille… Quand bien même, voir Light agir de la sorte ne le laisse pas de marbre.

“Oh… Voyons Light… Ne te mets pas dans tous tes états.” Doucement, il attrape Light et le relève puis caresse gentiment ses cheveux. “Et puis, j’avais pas prévu de punir Vega, donc ça ne sert vraiment à rien de se mettre par terre.” Un sourire moqueur se redessine sur ses lèvres. “Mais si tu aimes te mettre par terre, tu peux continuer, c’est assez drôle à voir.” Il tapote une dernière fois la tête de Light et se tourne vers Vega. “Quand à toi…” Les mains désormais sur les épaules de Light, il le pousse pour le faire avancer dans la direction de Vega. Une fois assez près, il attrape également Vega afin de faire un câlin à ses deux bienheureux. “Vous êtes beaucoup trop mignon tous les deux.” Il met fin à cette étreinte quelques instants plus tard et se recule légèrement pour les observer. “Très bien. Je vais adopter des animaux. Ce seront les miens par contre. Pas que ça change beaucoup de choses pour vous étant donné que tout ce qui est à vous est à moi… Mais vous aurez le droit de les voir. Ne suis-je pas le meilleur des Varacyas ?”

@vega & light | j'vous love keur keur
☁
Revenir en haut Aller en bas
Vega
Vega
Sweet dreams are made of animals - ft. Rykta & Light 427c228032d7fbdc41bc360d3d37358c8f4295bc
Réputation : 40
Messages : 79
Localisation : Penthouse de Rykta
Sam 11 Jan - 16:17
Vega
Sweet dreams are made of animals

Feat Rykta & Light




Animals are a blessing. Sweet present, sweet presence. Like a bird in cage, she needed a pure soul to save her.  Her heart was on fire and a shiny rain overcame. Not a purple one, a white one. An angel in her path.


Le regard perdu sur la ville, Vega se montre pensive. La déception est toujours là, elle ne la quittera pas de suite. Probablement jamais, le peu de considération porté par son maître envers eux restera bien ancré. Ce qu’elle vient de faire, cette scène sentimentale, perturbe Vega. La vie en famille dans le penthouse l’a aidée à se familiariser avec les relations et les émotions, mais de là a osé prononcer ce genre de paroles, c’est bien la première fois que ça lui arrivait. La distance qu’elle met avec le monde semble se raccourcir et cela la prend de court. Elle a surtout conscience que Rykta n’est pas comme eux et que ses paroles ne le toucheront pas plus que cela, qu’il y trouvera l’occasion de les retourner contre Vega plus tard, ou même contre Light. Pendant un instant, les paroles prononcées plus tôt semblèrent fausses, pourtant elles étaient bien vraies. Il l’a élevé, lui a offert l’accès à une carrière d’idol la plaçant dans les esclaves les mieux lotis, et tente de l’aider à sa manière lorsque cela ne va pas. Soudain, des bras viennent l’enserrer tendrement. Un geste réconfortant et des paroles d’excuse. Les yeux de Vega s’écarquillent face à l’aveu de la faute de Light, elle va pour répliquer alors qu’il termine son baiser protecteur. « Light… Non tu. » Mais il est déjà parti en direction de Rykta.

Il ne reste pas longtemps debout, ses genoux se plantant dans le sol. Le regard miel de la jeune femme s’ouvre un peu plus face au geste de son frère. Elle n’en croit pas ses yeux. Le choc la retient sur place alors qu’elle meurt d’envie de le relever, de lui dire que ce ne sont que des animaux ce n’est pas grave si elle n'a pas son chien. Tout cela ne mérite qu’il se rabaisse autant face à Rykta. S’il y a bien un truc que Vega déteste, c’est de devoir s’agenouiller, se rabaisser physiquement, s’infliger sa condition d’esclave, l’accepter. Elle ne veut pas Light ait à le faire non plus. Les mots pour ramener Light à la raison ne parviennent pas à dépasser la barrière de ses lèvres lorsqu’il reporte la responsabilité sur lui-même. Light… L’envie de le secouer pour lui dire qu'il n'a pas à tout prendre, et de le prendre dans ses bras s’affrontent chez Vega. Elle a envie de l’engueuler, et elle a envie de lui dire qu’elle lui est reconnaissante de faire cela pour elle. Ce geste lui rappelle pourquoi elle aime Light. Il est bienveillant et spontané, il ne réfléchit pas lorsqu’il s’agit d’aider Vega, ou Orion à l’époque. Il fonce tête baissée, nous entraînant dans ses bêtises ou nous permettant d’obtenir ce que l’on souhaite. L’espace d’un instant, Vega se dit que c’est à lui qu’elle aurait dû faire une telle déclaration et pas à Rykta. Elle sait qu’elle n’osera jamais lui dire de telles choses et que de toute façon, il le sait déjà, enfin elle croit.

La jeune femme se tend quand la main de Rykta s’approche à nouveau de Light. Il n’a rien fait de mal cette fois-ci, et pourtant elle craint ce qui va arriver. La main caresse la tignasse pâle de Light après l’avoir aidé à se relever. Les moqueries de Rykta reviennent à la charge et l’agacent. Si Light a étouffé la douleur et la colère froide, il ne les a pas annihilées. Vega garde sa dent contre Rykta, pour ses gestes, pour ses paroles. La voix du varacya l’interpelle. La seule chose qui lui importe à l’instant c’est que Rykta accepte, qu’il capitule face à eux. Cela rachèterait légèrement l’état dans lesquelles ils ont dû se mettre. Une autre embrassade ? Donnée par leur maître cette fois. Le corps de Vega tendu rencontre à la fois celui de l’alien et celui de son frère. Son regard croise d’ailleurs celui de Light qui semble tout autant dans l’incompréhension qu’elle face au geste de Rykta. Cette étreinte lui semble louche, d’autant plus lorsque l’on se met à chercher les rares moments où Rykta se montre aussi démonstratif. Elle profite de cette proximité avec Light pour le remercier pour son geste d’un mouvement de lèvres muet. Elle prendra le temps de le remercier plus tard.

Quelques secondes après le Maître observe ses bienheureux avant d’enfin prononcer les mots souhaités par les deux idols, ou presque. Vega ne peut s’empêcher d’esquisser un sourire victorieux qui ravive légèrement sa flamme. Elle est fière de sa victoire, de leur victoire à Light et elle. Cependant elle tique à nouveau sur les paroles de son maître. Il doit tout posséder. Toujours. Au fond elle trouve que ces besoins de possession, sur tout ce qui se trouve sur cette planète, reflètent un manque de confiance, une peur panique de se faire dépasser. Elle aurait presque pitié d’eux, comme si tout dominer allait les conduire au bonheur. « Merci Rykta, tu es définitivement un Varacya incroyable. » Vega pense totalement son remerciement, la seconde partie un peu moins. Son sourire s’étend légèrement lorsqu’il évoque le fait que nous aurions le droit de les voir. « Si nous n’avons que le droit de les voir, cela signifie que tu t’occupes d’eux en totalité alors qu'on se contente simplement de venir les voir ? » Un de ses sourcils blonds se soulève, nargue légèrement son maître. Elle cherche la petite bête, mais elle n'a pas dit toutes ces belles paroles pour n'obtenir qu'un droit de regard sur son chien. Elle joue légèrement sur les mots, mais elle préfère grappiller le plus de temps possible avec son futur chien. « Cela ne me dérange pas, ça nous fera moins de travail. En revanche, pour toi-même tu ne penses pas que l’on devrait au moins fonctionner en garde partagée ? Nous nous occupons des animaux mais tu es libre de venir les récupérer, t’amuser avec eux ou que sais-je quand tu veux. Le droit de propriété t'appartient mais tu n’auras ainsi que les avantages des animaux et non les inconvénients d’entretien. »

CODAGE PAR AMATIS, AVATAR PAR TOFUVI
Revenir en haut Aller en bas
Light
Light
Sweet dreams are made of animals - ft. Rykta & Light Rhx6
Réputation : 55
Messages : 56
Localisation : Chez Rykta
Mar 14 Jan - 23:56
Light



Sweet dreams are made of animals

Ft. Vega & Rykta Rav'An

Qu’est-ce que Light pouvait avoir du mal à comprendre Rykta … c’est vrai, l’un de ses bienheureux était à genoux à le supplier et il le relève pour ensuite venir lui faire un calin. Intérieurement il ne savait pas ce qu’était le mieux, que ça se passe ainsi ou s’il aurait préféré que Rykta se fiche de lui et ne fasse que lui rappeler ce qu’il venait de faire dès qu’il en aurait l’occasion. Bon c’est vrai, le Varacya c’était un peu moqué de lui, avait sorti son petit sourire narquois, mais honnêtement, Light s’attendait à bien plus de sa part, en même temps … on évoquait Rykta … RYKTA, lorsqu’on le connait suffisemment on sait très bien qu’il est du genre à se réduire de la moindre petite victoire, qui plus ai si celle-ci flate son égo. Mais non à la place, une fois que l’idol eu fini de supplier à genoux son maitre, celui-ci ne se contenta que d’une simple et courte remarque avant de le relever.

Quelques secondes plus tard il se retrouvait dans une nouvelle embrassade, dans les bras de Rykta mais il n’était pas seul puisque Vega y était aussi et les simples mouvements de lèvres de Vega à son égard lui suffit à retrouver un léger sourire perdu du à l’étreinte totalement improbable donné par leur maitre.
Surement parce qu’il avait retrouvé ses esprits, Rykta les lâcha enfin, leur laissant a nouveau cette distance de sécurité que Light appréciait. Faut dire que les rares fois où cette distance était franchi c’était toujours assez bizarre, la preuve en est avec le dit calin quelques instants plus tôt. Light retrouva sa place, à côté de Vega attendant la suite du programme tout en espérant que leur maitre ne ferait pas une grande tirade sentimentale parce que son bienheureux avait fait preuve qu’un courage touchant « blablabla ». Mais au lieu de ça ce fut un petit sourire de soulagement qu’apparut sur le visage de l’idol, Vega aurait son chien et lui son chat, c’était une victoire en soit, même si la suite était quasi certaine. Bien sûr que Rykta allait donner ce genre de condition, Light savait que l’une des grandes raisons était qu’il faudrait ainsi aller le voir pour pouvoir avoir l’occasion de voir ces nouveaux locataires.

Light ne voulait pas faire une seconde fois la même erreur et laissa parler sa sœur, bien qu’en réalité il n’avait pas trop eu le choix car ce fut la première à adresser la parole à leur maitre. Bien qu’il fût tenté de rire et de sourire en entendant la jeune femme évoquer « Rykta » et « Varacya incroyable » dans la même phrase, celui-ci parvint à le contenir. Mais la laissa finir malgré tout.
« Vega à raison, notre rôle en tant que bienheureux est de simplifier le travail de notre maitre, si comme tu le dis toi-même, veux t’occuper de ces animaux cela va te rajouter bien plus de travail que ce que tu en déjà. » Light jeta un œil à Vega. « Il est vrai que nous sommes nous-même occupé avec notre travail d’idol, mais nous devons continuer de satisfaire notre bienfaiteur. Donc s’occuper de vos animaux, fait aussi partit de nos tâches. »
Qu’est-ce que Light pouvait avoir du mal à comprendre Rykta … c’est vrai, l’un de ses bienheureux était à genoux à le supplier et il le relève pour ensuite venir lui faire un calin. Intérieurement il ne savait pas ce qu’était le mieux, que ça se passe ainsi ou s’il aurait préféré que Rykta se fiche de lui et ne fasse que lui rappeler ce qu’il venait de faire dès qu’il en aurait l’occasion. Bon c’est vrai, le Varacya c’était un peu moqué de lui, avait sorti son petit sourire narquois, mais honnêtement, Light s’attendait à bien plus de sa part, en même temps … on évoquait Rykta … RYKTA, lorsqu’on le connait suffisemment on sait très bien qu’il est du genre à se réduire de la moindre petite victoire, qui plus ai si celle-ci flate son égo. Mais non à la place, une fois que l’idol eu fini de supplier à genoux son maitre, celui-ci ne se contenta que d’une simple et courte remarque avant de le relever.

Quelques secondes plus tard il se retrouvait dans une nouvelle embrassade, dans les bras de Rykta mais il n’était pas seul puisque Vega y était aussi et les simples mouvements de lèvres de Vega à son égard lui suffit à retrouver un léger sourire perdu du à l’étreinte totalement improbable donné par leur maitre.
Surement parce qu’il avait retrouvé ses esprits, Rykta les lâcha enfin, leur laissant a nouveau cette distance de sécurité que Light appréciait. Faut dire que les rares fois où cette distance était franchi c’était toujours assez bizarre, la preuve en est avec le dit calin quelques instants plus tôt. Light retrouva sa place, à côté de Vega attendant la suite du programme tout en espérant que leur maitre ne ferait pas une grande tirade sentimentale parce que son bienheureux avait fait preuve qu’un courage touchant « blablabla ». Mais au lieu de ça ce fut un petit sourire de soulagement qu’apparut sur le visage de l’idol, Vega aurait son chien et lui son chat, c’était une victoire en soit, même si la suite était quasi certaine. Bien sûr que Rykta allait donner ce genre de condition, Light savait que l’une des grandes raisons était qu’il faudrait ainsi aller le voir pour pouvoir avoir l’occasion de voir ces nouveaux locataires.

Light ne voulait pas faire une seconde fois la même erreur et laissa parler sa sœur, bien qu’en réalité il n’avait pas trop eu le choix car ce fut la première à adresser la parole à leur maitre. Bien qu’il fût tenté de rire et de sourire en entendant la jeune femme évoquer « Rykta » et « Varacya incroyable » dans la même phrase, celui-ci parvint à le contenir. Mais la laissa finir malgré tout.« Vega à raison, notre rôle en tant que bienheureux est de simplifier le travail de notre maitre, si comme tu le dis toi-même, veux t’occuper de ces animaux cela va te rajouter bien plus de travail que ce que tu en déjà. » Light jeta un œil à Vega. « Il est vrai que nous sommes nous-même occupé avec notre travail d’idol, mais nous devons continuer de satisfaire notre bienfaiteur. Donc s’occuper de vos animaux, fait aussi partit de nos tâches. »

© Jawilsia sur Never Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Rykta Xav'an
Rykta Xav'an
Sweet dreams are made of animals - ft. Rykta & Light Tumblr_pn1dndeIny1x5n5hbo4_640
Réputation : 60
Messages : 90
Mer 15 Jan - 20:14
Rykta Xav'an

sweet dreams are made of ???

Rykta se mit à rire quand ses bienheureux commencèrent à protester le fait de ne pas pouvoir s’occuper de leurs futurs animaux. “Qu’est-ce que vous êtes bêtes.” Encore une fois, Vega et Light le surprennent. Ils ont toujours un mot à dire sur la situation. “Vous travaillez pour moi, alors oui, vous allez pouvoir vous occupez de l’entretien des animaux. C’est même pas pouvoir d’ailleurs. Vous allez devoir vous en occupez. Non mais et puis quoi encore ? Vous pensiez vraiment que j’allais m’occuper de tout ça ?” Il fit un vague geste de la main et prit un air de dégoût. “Ils seront avec moi mais dès qu’ils auront besoin d’être entretenu ou qu’ils m’ennuient plus qu’autre chose, je vous ferais convoquer pour les emmener loin de moi.”

De chaque mains, il tapote les joues de ses bienheureux puis retourne à son bureau. “Et non. Vega et Light, je ne reviendrais pas sur cette décision. Elle est finale.” Il se rassit à son siège et observe une dernière fois ses bienheureux. “Maintenant, si vous n’avez plus rien à dire, je vous invite cordialement à sortir d’ici.” Il ponctue sa phrase en leur montrant la porte. “Je suis sûr que vous avez tous les deux des choses plus importantes à faire à l’heure actuelle. Quand à vos animaux, ils arriveront d’ici un jour ou deux, je compte sur vous pour ne pas me décevoir. Ou sinon...” Il leur adresse un grand sourire. “Enfin, pas de soucis à se faire. Je suis sûr que vous ne me décevrez pas, n’est-ce pas ?”

@vega & light | allez, bisous les enfants
☁
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Atarashii Jidai :: Reisak :: Quartier Nord :: Akasa Jivana :: Penthouse de Rykta-
Sauter vers: